Depuis notre dernier article, nous travaillons toujours sur notre modélisation. C’est un long processus qui ne cesse d’être perfectionné.

Pour nous aider dans cette voie, nous avons pris la décision d’accorder du temps à la réalisation. C’est pourquoi, nous avons conçu un prototype de la direction que nous essayons de modéliser. Finalement, ce système nous a permis de nous rendre compte de plusieurs défauts : ça ne tourne pas suffisamment bien. Eh oui ! C’est un problème assez conséquent pour notre voiture. Ainsi, ce prototype nous a permis de voir clairement comment notre système fonctionnait et d’en identifier les changements à effectuer.

Nous avons décidé de faire une nouvelle direction. Une qui s’inspire davantage d’un tricycle inclinable liant la rotation et l’inclinaison. De ce fait, nous sommes actuellement en phase de dimensionnement de la nouvelle modélisation. Ces quelques photos représentent les problèmes que nous rencontrons.

article_7-1

En effet, afin de respecter le cahier des charges imposé par le Shell Eco-Marathon, nous devons respecter un rayon de braquage inférieur à 8 mètres, comme le montre l’image suivante : article_7-2

Pour cela, nous avons procédé à quelques calculs afin de créer une corrélation entre l’équation du calcul d’angle de rotation et celui de l’angle d’inclinaison : article_7-3

Nous sommes finalement parvenus à une formule qui dépend du rayon de braquage : article_7-4

Afin d’arriver à un résultat, nous avons utilisé le logiciel de calcul numérique, en vain. Aucun résultat ne correspondait à nos attentes: des angles alpha et beta cohérents.

Finalement, nous avons choisi un angle de rotation permettant d’avoir au minimum un rayon de braquage et un angle d’inclinaison suffisant pour permettre une inclinaison conséquente sur le comportement de la voiture.

article_7-5

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *